Mobilisons-nous les 6, 7 et 8 mai à Rouen contre le projet A133-134 !

Appelons le ministre des Transports à réétudier les projets autoroutiers inutiles !


citoyens et citoyennes s'opposent à la relance du nucléaire

Mobilisation contre A133-134


Il existe actuellement pas moins de 55 projets autoroutiers contestés en France. Au-delà des émissions induites par les véhicules, Reporterre annonce que les projets autoroutiers contestés représentent 922 km d’autoroutes, 8 000 hectares de terres agricoles ou naturelles bétonnées et 18 milliards d’euros d’investissement, dont environ 13 milliards qui proviennent de l’État

Poursuivant un modèle dépassé, nos responsables politiques font fausse route ! Les autoroutes nous enferment pour des décennies dans un modèle insoutenable écologiquement, reposant sur la voiture et le transport de fret routier. Microparticules, métaux lourds, bétonisation, pollution sonore et lumineuse, disparition des faunes et flores locales, il est aujourd’hui impossible de justifier de tels projets climaticides. 

Les 6, 7, et 8 mai, une manifestation est prévue contre le projet de l’A133-134 : « Le Grand contournement Est de Rouen ». Ce projet, vieux de 50 ans, signe la destruction de 516 hectares dans lesquels se trouvent des habitats d’espèces protégées et des terres agricoles pour la modique somme d’1 milliard d’euros. Nous vous appelons ainsi à manifester pacifiquement les 6, 7 et 8 mai à Rouen pour défendre notre environnement. Nous comptons sur votre présence et votre soutien. 

Nous appelons aussi le ministre des Transports, Clément Beaune, à réétudier tous les projets d’autoroutes en France afin de privilégier des modes de transport moins destructeurs de notre environnement. En plus de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air, cette transition vers des modes de transport plus durables contribuera à améliorer la santé publique et à faire économiser de l’argent aux Français.


Nos objectifs à travers cette campagne sont :

  • Un moratoire pour tous projets d’autoroutes inutiles et imposés ;
  • Que l’État privilégie des investissements dans des modes de transport plus sains pour notre santé et notre environnement.

citoyens et citoyennes s'opposent à la relance du nucléaire

  • Elise a signé la pétition
    Il y a 1 an
  • Florian a signé la pétition
    Il y a 1 an
  • beatrice a signé la pétition
    Il y a 1 an
  • Jean Christophe a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Ludivine a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Auriane a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Agnes a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Guillaume a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Marc a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Marie a signé la pétition
    Il y a 2 ans

ENVOYEZ CE MESSAGE

Monsieur le ministre, réétudiez les projets d'autoroutes en France !
Lire le message complet

En participant à cette mobilisation en ligne, vous avez conscience que votre email est transmis aux cibles de la pétition et que vous recevrez ponctuellement les bilans de cette action ainsi que d’autres actions similaires en provenance de l’association Agir pour l’Environnement via son Courriel’Action. Désabonnement possible dans chaque email envoyé ou sur simple demande.

Nos dernières pétitions

Un site à l’initiative
d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.

SOUTENEZ CETTE INITIATIVE

et recevez cette contrepartie de bienvenue :

Pour un don en ligne supérieur ou égal à 50€ (soit 16,50€ après réduction fiscale), ou tout don mensuel ≥ à 5€, vous recevrez :

  • Un reçu fiscal pour déduire de vos impôts 66% du montant de votre don.
  • Nos campagnes cartes pétitions pendant 1 an ;
  • Le petit traité de sobriété énergétique de Barbara Nicoloso ;
  • Un autocollant « Nucléaire ? Non merci ! ».
DONNER MAINTENANT