Commandez gratuitement notre plaquette « Sauvons nos haies ! »

plaquettes ont été commandées gratuitement !


citoyens et citoyennes s'opposent à la relance du nucléaire

plaquette sauvons nos haies

Depuis les années 1950, 70% des haies, ces alignements d’arbres et d’arbustes qui dessinent les paysages français, ont disparu, soit 1,4 million de kilomètres. Non seulement la destruction des haies se poursuit (15% du bocage a été détruit entre 2006 et 2021) mais elle s’accélère !

Depuis 2017, le nombre de kilomètres de haies détruites a doublé en passant de 11 500 km par an entre 2010 et 2014 à 23 500 km par an entre 2017 et 2021.

Les raisons de ces destructions sont nombreuses et sont très souvent liées à l’industrialisation de l’agriculture. Dans les années 1950, des politiques de remembrement ont été lancées : elles consistent à regrouper des terres éparpillées pour créer de plus grandes parcelles. Elles ont été encouragées par la Politique Agricole Commune européenne (PAC) qui, depuis ses débuts, a favorisé les plus grandes exploitations et a longtemps été défavorable aux arbres.

L’augmentation de la taille des engins agricoles a également causé l’arrachage de haies pour faciliter leur passage.

Les haies représentent aujourd’hui une charge de travail et un coût d’entretien qui pèsent sur les agriculteurs, principaux gestionnaires de haies.

La PAC a incité à la protection des haies à partir des années 1990, et vise désormais à interdire leur arrachage. Mais ces nouvelles dispositions ne suffisent pas à freiner la destruction des haies car elles sont trop complexes et, de fait, pas ou peu appliquées.

La destruction des habitats et la transformation des écosystèmes naturels par l’humain et ses activités sont une des principales causes de l’effondrement de la biodiversité. Qui dit destruction de haies, dit disparition de l’habitat de nombreuses espèces, oiseaux, insectes, mammifères, batraciens. En 30 ans, la disparition des haies a contribué au déclin de 30% des populations d’oiseaux communs.

Parce que les haies sont de véritables réservoirs de biodiversité, elles renferment une faune et une flore riches et sont des lieux de reproduction, de repos et d’alimentation pour de nombreuses espèces. Mais ce n’est pas tout ! Elles assurent une continuité écologique entre des espaces plus sauvages, essentielle au fonctionnement, à la stabilité et à la résilience des écosystèmes. Elles luttent également contre le dérèglement climatique par le captage et le stockage du carbone, régulent les températures, font office de brise-vent, luttent contre l’érosion des sols. Enfin, elles drainent et filtrent l’eau et participent ainsi à lutter contre les sécheresses et les inondations.

Les haies représentent également des atouts pour l’agriculture, par les services écosystémiques qu’elles offrent : meilleur rendement des cultures, accueil des pollinisateurs, hébergement d’une biodiversité qui s’attaque aux parasites (baisse de l’usage de pesticides), ombrage pour les animaux d’élevage, production de fourrage d’appoint et de litière…


Zéro linéaire détruit

Parce qu’il est essentiel de faire reconnaître auprès du grand public et des acteurs de terrain le rôle essentiel des haies pour la biodiversité, la lutte contre le changement climatique et une agriculture respectueuse de l’environnement, les haies doivent être nommées « grande cause nationale », pour assurer leur reconnaissance et leur protection.

Parce que la protection des haies existantes est une priorité, Agir pour l’Environnement demande une réglementation interdisant totalement la destruction, l’arrachage et l’arasement des haies, ainsi qu’une échelle de sanction dissuasive en cas de non-respect de celle-ci.

Parce qu’il est primordial d’accompagner celles et ceux qui gèrent les haies aujourd’hui dans la charge de travail et le coût que cela représente, Agir pour l’Environnement demande un soutien financier significatif pour les agriculteurs, principaux gestionnaires des haies : incitation financière et fiscale au maintien et à l’entretien des haies existantes (crédits d’impôts, subventions, matériel mis à disposition par les collectivités, l’éventail des outils est large).


Nos demandes

  • Désigner les haies comme « grande cause nationale ».
  • Édicter une réglementation interdisant la destruction, l’arrachage et l’arasement des haies et établissant une échelle de sanction dissuasive.
  • Soutenir financièrement les agriculteurs, principaux gestionnaires des haies via des incitations financières au maintien et à l’entretien des haies existantes.
  • Interdire l’épandage des pesticides classés « cancérogènes, mutagènes et toxiques  pour la reproduction »  de catégories 1 et 2 à  10 mètres des haies.

citoyens et citoyennes s'opposent à la relance du nucléaire

  • Elise a signé la pétition
    Il y a 1 an
  • Florian a signé la pétition
    Il y a 1 an
  • beatrice a signé la pétition
    Il y a 1 an
  • Jean Christophe a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Ludivine a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Auriane a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Agnes a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Guillaume a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Marc a signé la pétition
    Il y a 2 ans
  • Marie a signé la pétition
    Il y a 2 ans

En participant à cette mobilisation en ligne, vous avez conscience que votre email est transmis aux cibles de la pétition et que vous recevrez ponctuellement les bilans de cette action ainsi que d’autres actions similaires en provenance de l’association Agir pour l’Environnement via son Courriel’Action. Désabonnement possible dans chaque email envoyé ou sur simple demande.

Nos dernières pétitions

Un site à l’initiative
d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.

SOUTENEZ CETTE INITIATIVE

et recevez cette contrepartie de bienvenue :

Pour un don en ligne supérieur ou égal à 50€ (soit 16,50€ après réduction fiscale), ou tout don mensuel ≥ à 5€, vous recevrez :

  • Un reçu fiscal pour déduire de vos impôts 66% du montant de votre don.
  • Nos campagnes cartes pétitions pendant 1 an ;
  • Le petit traité de sobriété énergétique de Barbara Nicoloso ;
  • Un autocollant « Nucléaire ? Non merci ! ».
DONNER MAINTENANT